Est-ce que la trottinette électrique est uniquement destinée aux geeks ? 0

trottinette-electrique

En général les gens pensent que la trottinette électrique sur le site http://www.trottinetteelectrique.eu/et les autres engins électriques de déplacement sont destinés à une élite, ce sont des idées reçues erronées que les gens se plaisent à diffuser sans véritablement avoir d’arguments pour les soutenir. Ces véhicules ne sont ni destinés aux geeks et encore moins des engins élitistes. Par contre ce sont des véhicules urbains. Il est vrai que si par « geek » on sous-entend des personnes qui restent informées de l’actualité technologique, on peut dire qu’en effet c’est une vérité. Parce qu’il faut un minimum d’information sur ces bijoux technologiques avant de pouvoir les utiliser ou même avant de savoir combien ils coûtent. Les utilisateurs de gyropodes, trottinettes et roues sont bien informés des tendances dans ce domaine. On estime à environ 21 500 le nombre des utilisateurs de ces engins, il pourrait bien avoir augmenté depuis le dernier recensement.

Le facteur prix est celui à la base de l’aspect élitiste des utilisateurs de ces produits. Le prix moyen pour un engin de bonne qualité et non une trottinette électrique qui vient directement de Chine et qui n’a pas passé tous les tests de qualité est d’environ 1000 euros. C’est clair que c’est une dépense qui va bien au-delà de la paire de chaussures ou du vélo. Il est tout de même important d’avoir une vue globale de son achat, ne pas se limiter à la somme que l’on dépense, mais plutôt considérer l’économie qui est faite en comparaison à l’utilisation d’un véhicule au quotidien. Si on additionne le coût de l’assurance automobile, les frais de stationnement, les frais de carburants, etc., le prix de la trottinette serait amorti en une année.

Sur le plan de l’usage, se servir de trottinettes électriques ou de gyropodes nécessite d’avoir une pleine possession de ses moyens physiques. Toutefois, on rencontre des utilisateurs de roues de tout âge. L’élément essentiel est de se donner quelques minutes pour apprendre à se servir de ces engins, qui au final n’imposent pas de grosses exigences. Le maire de Londres par contre était totalement opposé à l’interdiction de rouler de ces engins, selon lui, il faudrait avoir l’esprit tourné vers le futur et permettre que ces engins soient utilisés. Ces engins peuvent être le symbole d’une nouvelle forme de mobilité personnelle, désengorgeant ainsi les transports en commun. Et aussi un moyen de déplacement plus pratique pour ceux qui souhaitent se rendre au travail sans avoir à subir les embouteillages.