Tahar Ben Jelloun, fils de Marrakech et du Maroc, artiste peintre à Paris 0

Tahar Ben Jelloun

Tahar Ben Jelloun est un artiste très célèbre du Maroc, il est surtout connu en tant qu’écrivain et poète. Il a été récompensé par le prix Goncourt 1987. L’artiste a souvent marqué les esprits par la finesse de sa plume et son style qui est assez particulier. Il est également connu en tant que critique d’art, surtout pour des livres de référence portant notamment sur les arts plastiques. On découvre désormais Tahar Ben Jelloun dans le monde de la peinture, car il expose ses travaux dans la ville de Paris. Ce n’est pas la première fois qu’il expose ses œuvres ; il avait déjà fait des expositions dans de nombreuses villes comme Tanger, Turin, Rome et Marrakech. C’est donc la galerie Véro-Dodat qui accueillera ses « Peintures écritures » en son sein à partir de ce mois de septembre.

L’artiste lui-même déclare avoir trouvé cette expérience particulière, le fait de mettre de la couleur sur des paysages du quotidien, que ce soit la douleur ou la beauté. Il précise tout de même qu’il ne fait pas partie des personnes qui peignent ce qu’elles voient, il préfère peindre le fruit de son imagination. Pierre Bergé trouve que les peintures de Tahar Ben Jelloun dévoilent plus leur auteur que tous les livres qu’il a écrits. La première exposition des œuvres de Tahar Ben jelloun remonte au printemps 2013, elle s’est déroulée au musée Di San Salvatore In Lauro, dans la ville italienne de Rome. Le public fut impressionné par la cohérence des motifs, la liberté des formes et des couleurs, on dirait un mélange entre motifs d’arabesque et du baroque. Cette exposition a fait parler d’elle, car elle était pleine de couleurs et rappelait celles de Marrakech.

L’univers coloré des peintures de l’artiste lie les étoffes et les souvenirs des deux mondes. On se rend compte que le peintre écrivain et poète est sans complexe face à l’art de la peinture. Il s’accommode bien de cet art et y excelle. Rappelons que Tahar Ben Jelloun est né dans la ville de Fès, non loin de Marrakech, en 1944. Il a fait toutes ses études, jusqu’à son diplôme supérieur en philosophie au Maroc, avant de s’installer en France en 1970 où il commence à publier des articles dans le journal « Le Monde ». Son premier succès était le roman « L’enfant de sable ».