Serait-ce le bon moment de faire de bonnes affaires dans l’immobilier à Marrakech ? 0

achat immobilier Marrakech

Les personnes qui veulent faire de bonnes affaires dans l’immobilier à Marrakech devraient y faire un tour et saisir les occasions actuelles. Depuis que les prix des résidences ont diminué, acheter un logement dans la cité ocre est une option intéressante. Il y a environ 5 ans pour obtenir un mètre carré de logement neuf ou seconde main, il fallait compter au moins 20 000 dirhams, actuellement le prix est descendu à 12 000 dirhams. En plein cœur de Guéliz qui est le centre-ville de Marrakech, on trouvait des appartements à 25 000 dirhams le m² en 2009, de nos jours le même mètre carré est proposé à 12 000 dirhams. Si vous avez un peu de chance, le promoteur sera pressé de conclure la transaction et il pourrait même revoir le prix jusqu’à 10 000 dirhams. Quelques bonnes affaires peuvent être dénichées dans les résidences avec piscine, jardin et clôture, puisqu’on en retrouve un certain nombre à la périphérie de la ville.

Non loin de l’avenue Mohammed VI, vous pouvez trouver des appartements dont le prix varie entre 12 000 et 15 000 dirhams le mètre carré, et ce sans grand effort de négociation. Pourtant ces mêmes logements étaient commercialisés entre 18 000 et 20 000 dirhams le mètre carré en saison haute. Le timing est donc parfait pour les personnes qui ont toujours voulu posséder un logement secondaire à Marrakech, pour en faire une maison d’hôte ou une résidence de vacances. Contactez votre agent immobilier à Marrakech et vous aurez plus d’informations. Par exemple sur la route d’Ourika, vous pourrez acquérir une maison d’hôte de 10 chambres et 4 suites dont le mètre carré coute 12 500 dirhams.

Il ne faut pas pour autant penser que les prix de logements sont revus à la baisse sur tous les biens immobiliers à Marrakech. Certains promoteurs ne baissent pas leurs prix et préfèrent mettre en avant les qualités de leurs biens. Lorsque le client arrive à percevoir l’avantage qualitatif du bien en question, il achète sans difficulté. Nous pouvons citer les programmes immobiliers situés dans le quartier de l’hivernage qui se vendent encore entre 22 000 et 35 000 dirhams le mètre carré. La réalité est que les biens dont les prix sont revus à la baisse sont essentiellement ceux qui n’ont pas été vendus à cause d’un certain nombre de facteurs défavorables comme l’explosion de l’offre ou la désertion des spéculateurs locaux ou étrangers.