Quel est le comportement du secteur immobilier en France ? 0

immobilier à Marrakech

À l’heure actuelle, on note une situation assez dynamique dans le secteur immobilier en France http://infos-pratiques-immo.blogspot.com/. On observe que le nombre de transactions et les prix des biens sont à la hausse, parce que les acheteurs souhaitent bénéficier des taux de prêts immobiliers qui sont assez bas depuis quelques mois et qui pourraient augmenter dans quelques semaines suite à l’élection présidentielle. Du coup les gens achètent beaucoup et les biens à vendre ne sont pas renouvelés assez vite. Du coup l’offre reste assez faible et ne satisfait pas la totalité de la demande. La tendance générale est à la hausse des prix, mais en faisant une étude approfondie du parc immobilier français ville après ville, on se rend compte que toutes les villes n’affichent pas la même tendance. Dans certaines on assiste même à une baisse des prix.

Sur les 30 plus grandes villes de France, seulement 18 affichent une hausse des prix en comparaison annuelle, entre le mois de mars 2016 et le mois de mars 2017. Elles sont 12 à afficher des tendances à la baisse. Parmi les communes qui affichent les augmentations de prix les plus élevées en termes d’immobilier en France, nous pouvons citer Bordeaux qui se positionne en tête de liste. En effet à Bordeaux, le prix du mètre carré a augmenté de 9% pour se situer à 3 006 euros. Vient ensuite la ville de Paris avec une augmentation de 7,2% pour un prix de 7 955 euros au mètre carré, Lyon occupe la troisième place avec son augmentation de 5,4% et un prix de 3 267 euros au mètre carré. Aix-en-Provence occupe la quatrième place du podium avec 4,4% en plus pour un prix de 3 866 euros le mètre carré et Nantes est la cinquième avec +4,3% et 2 537 euros le mètre carré.

Quelques villes n’ont pas réellement connu des changements importants. Nous pouvons par exemple citer Amiens avec des hausses à hauteur de 0,3% qui ramènent le prix du mètre carré à 2 532 euros. À Dijon on assiste à une hausse de 0,1% ramenant le prix du mètre carré à 1 907 euros. À Tours on assiste plutôt à une baisse de prix des biens immobiliers à -0,1% pour 2 211 euros le mètre carré, pendant qu’à Angers la baisse est de -0,5% pour 1 824 euros le mètre carré. Les baisses les plus fortes se retrouvent dans des villes en particulier, tout d’abord à Saint-Étienne où la baisse est de -5% ramenant le mètre carré à 1 056 euros. La deuxième baisse la plus forte est celle du Havre qui s’élève à -3,9% pour un prix de 1 611 euros le mètre carré, à Toulon le prix est de 2 448 euros pour une baisse de – 3,5%, tandis qu’à Limoges la baisse est de -3,3%, ramenant le prix du mètre carré à 1 184 euros.